vendredi 31 décembre 2010

La marmita de las historias


Ah quelle joie, quelle fierté, quelle étrangeté aussi, d'imaginer ses mots traduits résonnant dans une langue étrangère, ses histoires voyageant sur des terres lointaines et exotiques...
Les Espagnols sautent donc à leur tour dans La Marmite à histoires et cela m'enchante!

jeudi 30 décembre 2010

Contes et histoires de Pomme d'Api, tome 2



Parmi les cinquante histoires et autres contes formidables réunis dans ce gros pavé, vous trouverez deux histoires signées par mézigue :
L'Aplati-soeur et Le doudou de Gustave.


Sobre et efficace, comme annonce, non?



Contes et histoires de Pomme d'Api, tome 2,
éditions Bayard jeunesse, 29,90€.

lundi 13 décembre 2010


Poésie parue en octobre, un mercredi peut-être, dans le magazine Mes premiers J’aime lire.

vendredi 10 décembre 2010


"Princesse Chichi, de Gwendoline Raisson et Roland Garrigue

Une princesse incroyablement chipoteuse finit par trouver chaussure à son pied, ou plutôt bécasse à son palais. Inattendu et franchement drôle. 
Dès 5 ans. Magnard Jeunesse, coll. Tipik Benjamin, 34 p., 6,90 €. "

Qui c'est-y qui dit ça?
C'est Télérama.
 
Voilà.
C'est tout.

lundi 29 novembre 2010

Le salon de Montreuil

Je suis au salon de Montreuil le lundi 6 décembre.
On peut m'y trouver notamment de 9h à 11h sur le stand des éditions Rue du monde, derrière une pile de livres (T'es fleur ou t'es chou? , Tout sur les papas, et Tout sur les mamans) et avec un stylo à la main.

Pour ceux qui débarquent de la lune, le salon de Montreuil, c'est un salon du livre et de la presse jeunesse, qui se tient chaque année à Montreuil (eh oui) et où tous les auteurs, illustrateurs, éditeurs, libraires, lecteurs, instituteurs, professeurs, bibliothécaires, documentalistes, etc. se pressent pour se rencontrer, papoter, picoler, signer, dédicacer, lire, débattre, vendre, acheter, etc.


Si cela vous tente, c'est du 1er au 6 décembre 2010.
Toutes les infos ici.

vendredi 26 novembre 2010

Mon nouveau site

Pour une raison que je ne m'explique pas, la colonne de droite de ce blog refuse catégoriquement d'afficher le lien vers mon nouveau site. Sans doute la peur que les millions de visiteurs quotidiens de ce blog ne s'en aillent vers ce fantastique site flambant neuf...
Mais donc, le monde saura quand même!
ça se passe ici, au beau milieu de la pépinière de sites d'auteurs qui vient de voir le jour, grâce à La Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse.

Ces nouveaux sites seront d'ailleurs présentés officiellement au salon du livre jeunesse de Montreuil, qui débute la semaine prochaine. Elle est pas belle, la vie?

jeudi 25 novembre 2010

La marmite à histoires, deuxième tirage

La marmite à histoires était à sec depuis de longs mois, la voilà de nouveau pleine!


En d'autres mots, cet album ludique et interactif (et fort drôle, oui, d'accord, si vous insistez) s'est vendu comme des petits pains et s'est retrouvé épuisé quelques mois à peine après sa sortie. Le temps d'aller le faire refabriquer de l'autre côté de la Terre, puis de le ramener en bateau à voile, il vient seulement d'arriver à destination. Avis à la population: La Marmite à histoires et ses contes chamboulés sont donc à nouveau disponibles!

Allez, tant que j'y suis, j'en profite pour annoncer l'arrivée, l'année prochaine, de sa petite soeur... Une nouvelle marmite bourrée d'histoires à traficoter dans tous les sens. Sortie prévue en librairie en octobre 2011...

La marmite à histoires, contes chamboulés, un album illustrée par Amélie Dufour, Gwen Keraval et Didier Balicevic, éditions Flammarion, 15€.

mercredi 24 novembre 2010

Ma vraiment très beaucoup super famille !

La bonne nouvelle du jour, c'est que mon album Ma super famille  est sélectionné pour le prix Ruralivres, dans la catégorie Picoreurs (lecteurs débutants). 


Actuellement, cinq albums en lice, soumis au jugement d'innocents écoliers du Cambresis (Nord), et un seul à l'arrivée...
Résultat des courses le 25 mai 2011...

mardi 23 novembre 2010

Les invités du père Noël

Entendez vous dans les campagnes, crépiter le feu, scintiller les guirlandes et crier les sapins ? Le temps est venu, les enfants, de se blottir dans les bras d'un adulte et se laisser raconter des histoires invraisemblables.
Et cette année, pour votre plus grand bonheur, je me suis fendue non pas d'une, mais carrément de 24 histoires pour attendre Noël. Une par jour, du 1er au 24 décembre, oui, oui, avec la petite fenêtre à ouvrir à la fin de chaque histoire, comme sur un vrai calendrier de l'avent.

Une entreprise mégalomaniaque entreprise en concertation étroite avec la rédaction du magazine Pomme d'Api, que je remercie en passant de m'avoir ainsi donné l'occasion de me faire bien voir du vieux barbu (auprès de qui je dois avoir des choses à me faire pardonner).
Les invités du père Noël, 24 histoires pour attendre Noël, illustrées par Aurélie Guillerey, Pomme d'Api, décembre 2010.

Ma mère en vacances

Attention, elle est de retour...


Après Ma mère dans tous ses états, Ma mère avait bien besoin de vacances. Voilà qui est fait, avec ces deux nouvelles histoires : Ma mère aux sports d'hiver, suivie de Ma mère à la campagne.


EXTRAITS

"Dès qu'elle pose un pied sur une montagne,
ma mère regrette les vacances à la campagne.
Ce doit être l'altitude qui l'excite, car dès le matin, elle récite:

les gants, les sous-gants, la polaire, la crème solaire, les lunettes, les chaufferettes, le forfait, le bonnet,l'écharpe marron et les bâtons, sans oublier l'anorak en peau de yack."

Le souci, c'est qu'à la campagne, ma mère n'est pas plus à son affaire, et se débat (entre autres) avec les petites bêtes:

"les moustiques,
les fourmis volantes,
les grenouilles,
tout ce qui pique,
tout ce qui rampe,
tout ce qui grouille,
ça la panique,
ça la hante,
ça lui fiche la trouille"
Ma mère en vacances est un album illustré par Magali Bardos, aux éditions Pastel, et il coûte 11,50€.

On en parle...

Dans le journal 20 minutes
"Indigne, la mère inventée par Gwendoline Raisson ? Non, juste « un peu irresponsable, mais pas plus que moi », assure l'auteur de Ma mère en vacances (Pastel). Ce sont ses souvenirs à la montagne qu'elle raconte, du point de vue de son fils. Un marmot tout gentil tout beau, mais qui attend d'avoir « l'air d'un saucisson » dans son « anorak en peau de yack », pour dire qu'il a « envie de faire pipi ». L'effet comique est garanti par l'énumération des vêtements à enlever et qu'il faudra remettre. (...)"

Sur le blog de Clarabel :
"Le portrait de 'ma mère' est absolument hilarant. Non, on ne se moque pas. On constate, c'est différent. Et très franchement, ça se passe de commentaires car tout est là, sous notre nez, le garçon ne fait que raconter les formidables contradictions de sa mère en vacances, c'est tout simplement confondant et exquis."


Sur le site de littérature jeunesse Ricochet :
"On rit des situations évoquées tant elles sonnent juste (bravo à Magali Bardos pour ces regards lancés qui en disent long!…). Ah, cette mère inquiète, qui répète comme un mantra la liste des affaires à prendre et qui finit par en oublier ses skis ! C'est bel et bien dans les failles et les manquements de cette maman que réside l'intérêt de ces chroniques de la vie quotidienne. Cette série pleine d'humour entre bien dans la collection OFF-Pastel de livres "singuliers avec un brin de folie ou de philosophie qui sortent des rails sans toutefois dérailler – quoique -." "


Mais aussi sur France Culture, dans l'émission C'est pas la peine de crier, que même c'est un "Coup de coeur"...
Dans le magazine Milk
Dans La libre Belgique
Dans l'émission Culture Club, sur la RTBF (cliquer sur la chronique de Delphine Simon)Sur le blog de Cathulu
Dans Le Monde magazine du 1er janvier 2011 (là, il faut me croire sur parole, car pour le moment pas moyen de dégoter un lien)
Dans La Dépêche




lundi 4 octobre 2010

Amis poètes...

Ce mois-ci, dans Mes premiers J'aime lire, un événement mondial et unique : ma première poésie !
Moi qui suis déjà blasée, qui ai vécu des aventures exceptionnelles au cours de mon existence, qui suis revenue de quasi tout, telle une Indiana Jones clonée avec Rachida Dati et les trois drôles de dames réunies, eh bien figurez-vous que je suis toute chose en découvrant mon premier petit poème publié dans la presse. C'est bêta, mais je suis fière et émue...

samedi 11 septembre 2010

La rentrée catastrophe

Alors qu'elle prend tranquillement son petit déjeuner, Clémence apprend qu'elle est en retard pour l'école. Juste le jour de sa rentrée en CP. C'est sur cette scène de cauchemar que débute ce petit roman pour lecteurs débutants. Et comme si cela ne suffisait pas, vont suivre tout un tas de catastrophes en chaîne sur le chemin de l'école (disparition de petit frère, enlèvement de cartable par un camion de déménageurs, histoires de poubelle, erreur d'itinéraire...).
Clémence et sa maman tête en l'air arriveront-elles à l'heure pour ce premier jour de classe?
Je ne parlerai que sous la torture...

La rentrée catastrophe, une histoire illustrée par Anne Hemstege, Mes premiers J'aime lire (nouvelle formule, vous avez vu ? Il est tout rouge !), sept. 2010.

mardi 7 septembre 2010

Allô, héros super?



Arthur Pépin a des super soucis... Au lieu de l'emmener à la super fête foraine de Pouilly-sur-Choux, son pas trop super père a décidé de rester regarder Nicolas le bricoleur à la télé. Pas brillant brillant, tout ça... Mais heureusement, grâce au super catalogue SOS Héros vraiment super, le meilleur catalogue de tout l'univers, Arthur va finalement passer un super après-midi...

***
Un roman vraiment très beaucoup super, illustré par Vincent Bergier, paru aux éditions Bayard jeunesse (collection J'aime lire), et qui se négocie en librairie à 4,90 €.
***
P.S. Pour ceux qui auraient une impression de déjà vu, c'est normal, cette histoire est initialement parue dans le magazine J'aime lire en 2008.
***
P.P.S. Et à l'époque, voici un des retours de comité de lecture (véridique et même pas truqué). J'aurais pas dit mieux.
"Ah ! les super héros, ça marche à tout coup ! Quand on peut en plus se marrer à leurs dépens, c’est le pied ! Et quand le seul vrai super héros rappelle l’inimitable Fifi, héroïne de mon enfance, alors là, c’est un vrai cadeau ! Et quand la morale de l’histoire est un éloge de la curiosité intellectuelle (de la supériorité du cerveau féminin sur le gros muscle mâle, dirait mon âme féministe), c’est carrément trop ! "

samedi 21 août 2010

Ma mère, bientôt le retour

C'est qui celle-là ?

Facile, c'est la petite soeur de celle-là:


Bon, ce n'est pas exactement sa soeur, dans le sens soeur soeur, puisqu'il s'agit toujours de Ma mère (pas la mienne, hein, celle du gamin qui est à l'intérieur), mais disons que c'est sa copine de librairie, qui sort cet automne.

La suite, quoi (ben voilà, t'aurais pas pu le dire plus tôt...) des aventures de cette mère qui a peur du noir, qui est prête à tout pour faire manger des légumes verts à sa progéniture, et qui vit des amours clandestines. Cette fois, elle prend des vacances aux sports d'hiver, puis à la campagne...

Parution attendue pour novembre, aux éditions Pastel.


samedi 14 août 2010

Vous faites quoi le 20 mai 2011 ?

Vous vous rendez dare-dare à Lyon, au théâtre de la Renaissance, pardi !
Comment ça, c'est dans presque un an ?
Allez, on ne pose pas de question, on pose plutôt une RTT, on prend un Prem's, un vol long courrier, ou un ticket de tram et on se pointe à 19h précises. Avec le sourire, bien entendu.


Pour les gens pointilleux, qui voudraient en savoir un peu plus, tout est dit


Claire, alias Charlotte Ligneau, dans la pièce Bestioles. (photo Delphine Simon)

dimanche 13 juin 2010

Angelo la débrouille




Comment faire quand sa mère se prend de passion pour la musique expérimentale et n’écoute plus que ça à la maison ? Angelo, le roi des plans dingues, a désormais la solution, grâce au scénario que je lui ai écrit. L’épisode en question s’appelle La musique expérimentale, et c’est diffusé sur France 3. Ou mes premiers pas dans le film d'animation.

mercredi 28 avril 2010

Bestioles


Il y a un an, la compagnie lyonnaise Locus Solus m'a commandé un texte de théâtre jeune public. Un truc sympa pour les grands enfants, qui parlerait d'insectes et des métamorphoses de l'adolescence.
Quelques beaux arrachages de cheveux plus tard, mais aussi de discussions, d'échanges, d'improvisations avec le metteur en scène, les deux comédiens, le scénographe, l'ingénieuse du son et le vidéaste, ça y est : nos Bestioles ont envahi la scène du théâtre de Givors (69) le temps de 4 représentations.
Bestioles, c'est l'histoire de Claire, petite gamine mégalo-sadique qui se prend pour Dieu quand elle voit des fourmis et ne peut s'empêcher de les exterminer sauvagement d'un coup de talon. Les insectes, elle a horreur de ça et fait preuve de grande ingéniosité pour les détruire. C'est normal, ils sont différents de nous, on ne les comprend pas. Des étrangers, en somme. Mais voilà que débarque dans son jardin un type un peu bizarre, qui se passionne lui pour les petites bêtes.
Et pour couronner le tout, Claire se métamorphose, sent des trucs pousser en elle, comme si elle devenait, à son tour, un vilain cafard...
La voilà alors confrontée à tous ces insectes qu'elle aimait tant martyriser: araignée, fourmi, scarabée, papillon...
A la fin de cette balade initiatique au fond d'un jardin, Claire sera devenue adulte, elle acceptera la grosse bébête qui vit en elle et choisira, en toute logique, le métier d'entomologiste.

La très rock'n roll Claire remontera sur les planches l'année prochaine. Si vous êtes directeur de théâtre, ou de festival, surtout n'hésitez pas à l'inviter chez vous.


Bestioles
Ou comment Claire en finit une fois pour toutes avec la peur des insectes et autres bestioles.

Tout public à partir de 9 ans.
Mise en scène : Thierry Bordereau
Comédiens : Thierry Vennesson et Charlotte
Scénographie : Philippe Sommerhalter
Lumières : Nicolas Jarry
Vidéo : David Garboud
Son : Mathilde Billaud
Production : Théâtre de Givors/ La plateforme Locus Solus

vendredi 16 avril 2010

Le grand championnat de mensonges



Comme chaque année, la ferme des Cinq Cerfs se prépare pour le Grand championnat de mensonges… Ce jour-là, ses habitants ont le droit de dire tout ce qui leur passe par la tête et d’inventer des histoires à dormir debout.
Basquaise le poulet, Mironton le bœuf, l’âne Bonny, son amie Clyde et tous les autres ont préparé leurs plus fantastiques mensonges.
Mais quand Wifid le poussin débarque avec une histoire saugrenue d’animaux transformés en steaks hachés surgelés et en raviolis en boîte, on ne sait plus trop ce qui est vrai ou faux…

***

Si vous achetez ce livre, vous recevrez une invitation (pour 5 personnes) à passer une semaine aux Bahamas, tous frais payés, cocktails et voyages en avion première classe compris.
En revanche, si vous vous en fichez, il risque de vous pousser des poils sur le nez et d’horribles verrues vertes sur le visage. C’est déjà arrivé.


Le grand championnat de mensonges, illustré par Magali Bardos, c’est aux éditions Pastel (L’école des loisirs), et ça coûte 13,50€.
On en parle...
dans l'émission Les Maternelles (France5)
sur le blog Arbrolivres
sur le blog de la librairie Par quatre chemins
parmi les coups de coeurs des libraires sur LCI

vendredi 5 février 2010

La maxi-gaffe d'Arthur

Arthur, Justine, Augustin et Kadour sont de retour... Après avoir sévi dans les pages du magazine Mes premiers j'aime lire, les revoilà en livre de poche et donc en librairie...
L'histoire:
Arthur et ses copains ont inventé un nouveau jeu : le jeu du contraire. C'est simple, il suffit de dire tout le contraire de ce qu'on pense. Si tu adores les frites, par exemple, tu n'as qu'à dire : je déteste les frites.
Le problème, c'est que si tu dis ça à une frite qui ne connait pas les règles, elle risque de mal le prendre...

Bon, en vrai c'est lorsque Arthur fait une déclaration d'amour à l'envers à Justine ("Justine, elle est moche comme un cageot et bête comme un poulet"), que tout commence à aller de travers dans la cour de récré...

La maxi-gaffe d'Arthur, un petit roman illustré par Aurélien Débat, aux éditions Bayard poche, collection Mes premiers j'aime lire, 4,90€. Conseillé à partir de 6 ans.

lundi 11 janvier 2010

L'Aplati-soeur

Votre soeur vous enquiquine? Elle arrête pas de vous piquer votre poupée et dit rien que des choses méchantes? J'ai ce qu'il vous faut : l'Aplati-soeur.
L'Aplati-soeur, tu l'appelles, et il aplatit ta soeur dans l'heure!

Si vous voulez une petite démonstration de ses talents, je vous invite à plonger dans le Pomme d'Api de janvier...

L'Aplati-soeur, illustré par Anne Wilsdorf, in Pomme d'Api, numéro de janvier 2010.

Sam Chatouille s'embrouille

Il est de retour parmi nous... Sam Chatouille revient mener l'enquête et faire la lumière sur des mystères fort mystérieux ma foi... Après les chaussettes qui disparaissent dans la machine à laver, les chambres qui se mettent en bazar toutes seules, voilà enfin une réponse à cette autre douloureuse question : d'où viennent les cheveux que l'on trouve dans la soupe?
Une enquête qui mènera notre petit détective du Tibet jusqu'aux bas-fonds de sa maison... Suspense, action, et rebondissements!

Désolée pour la piètre qualité de l'image, mais je ne peux faire mieux pour le moment...
Sam Chatouille s'embrouille, illustré par Julien Rosa, Mes premiers J'aime lire, numéro de janvier 2010.

jeudi 7 janvier 2010

A paraître...


Qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que c'est ?

C'est un livre, un futur, un prochain, qui tombera de l'arbre au printemps, en avril précisément.

Une image pour le plaisir, en attendant qu'il finisse de mûrir...